Cessez de promouvoir l'imposition forcée de l'idéologie du genre dans les écoles de l'U.E.

A l’attention de la Présidence du Parlement européen et de la Commission européenne

 

Cessez de promouvoir l'imposition forcée de l'idéologie du genre dans les écoles de l'U.E.

0200.000
  173.034
 
173.034 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.

Cessez de promouvoir l'imposition forcée de l'idéologie du genre dans les écoles de l'U.E.

Dernière minute : du fait de l'urgence de la situation des réfugiés, le rapport Rodrigues sera discuté ce soir même (mardi 8 septembre) et le vote a été reporté à demain mercredi 9 septembre, de 13h00 à 14h30.
Vous pouvez encore agir et diffuser cette pétition autour de vous

----------------------------------

Le 8 septembre 2015, le Parlement européen votera sur un récent rapport publié par la commission FEMM de cet organisme. Le rapport est intitulé, « Emancipation des jeunes filles par l'éducation dans l'Union européenne » ; il a été écrit par Liliana Rodrigues, qui est une députée européenne portugaise (parti socialiste), et, par conséquent le rapport est connu sous le nom de « Rapport Rodrigues ».

Pourquoi ce rapport Rodrigues est inacceptable ?

Le 16 Juin, 2015, la commission des droits de la femme et de l’égalité des genres au Parlement européen (la commission FEMM) a adopté un rapport sur l'autonomisation des filles par l'éducation dans l'UE.

Principalement, ce rapport veut imposer l'idéologie du genre dans toutes les écoles de l'Union européenne.

Plus précisément, ce rapport invite les États membres à enseigner l'idéologie du genre dans toutes les écoles de l'UE, en demandant de remplacer les vieux livres d'école par de nouveaux livres écrits avec le biais de l'idéologie du genre.

Par cela, le rapport Rodrigues ne respecte pas le droit absolu des parents à être les premiers et principaux éducateurs de leurs enfants.

Et, surtout, le rapport viole également le principe de subsidiarité en vigueur au sein de l'UE, tel que défini par le traité de Lisbonne ; et « l'éducation » n’est pas une compétence de l'UE.

En outre, ce rapport piétine et viole sérieusement : les traités et pactes internationaux, la dernière résolution de l'ONU relative à la protection de la famille, la Déclaration universelle des droits de l'homme, la Convention internationale des droits de l'enfant, et la Convention européenne des droits fondamentaux.

Fondamentalement, ce rapport est un affront à la dignité humaine de chaque enfant et à la famille naturelle.

Pour toutes les raisons ci-dessus, nous exhortons tous les membres du Parlement européen à REJETER le rapport Rodrigues lors de la session plénière, le 8 Septembre 2015, le jour où le vote aura lieu.

S'il vous plaît, aidez-nous à vaincre ce rapport déformé et intrusif, en :

Merci,

L’équipe de Europe for Family

-----------------------------------------------------

POUR PLUS D'INFORMATION :

www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A8-2015-0206+0+DOC+XML+V0//FR&language=fr

http://www.vigi-gender.fr/leurope-envisage-de-preconiser-la-promotion-active-de-legalite-des-genres-a-lecole.php

Cette pétition a été créée par un citoyen ou une association qui n'est pas affilié(e) à CitizenGO. CitizenGO n'est donc pas responsable de son contenu.
+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
CitizenGO protège votre vie privée et vous maintiendra informé quant aux suites de cette campagne ainsi que sur le lancement d’autres similiaires.

A l’attention du Président du Parlement européen et de la Commission européenne

Cher Membre du Parlement européen,

En tant qu’électeur, nous aimerions attirer votre attention sur le vote important concernant le rapport Rodrigues le 8 Septembre lors de la session plénière.

Ce rapport « Emancipation des jeunes filles par l'éducation dans l'Union européenne », viole les traités et les pactes internationaux et européens en :

  • 1. violant le droit des parents à être les premiers éducateurs de leurs enfants. C’est une intrusion directe dans la vie privée des parents, des enfants, des enseignants et des éditeurs de livres scolaires ; ce rapport ne respecte pas la liberté de croyance,
  • 2. violant la Déclaration universelle des droits de l'homme, la Convention européenne des droits de l'homme et des libertés fondamentales, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, la Convention des droits de l'enfant et la résolution des droits de l'homme des Nations Unies sur la protection de la famille,
  • 3. violant le principe de subsidiarité de l'Union européenne : « l'éducation » n’est pas une compétence de l'UE, tel que défini par le traité de Lisbonne,

 Pour toutes les raisons ci-dessus, nous vous demandons respectueusement de rejeter le rapport Rodrigues. 

Salutations,
[Votre Nom]

Cessez de promouvoir l'imposition forcée de l'idéologie du genre dans les écoles de l'U.E.

Signez cette pétition maintenant!

0200.000
  173.034
 
173.034 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.