Mariage = un homme + une femme

A l'attention de Christophe Darbellay, Président du PDC suisse

 

Mariage = un homme + une femme

020.000
  13.763
 
13.763 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 20.000 signatures.

Mariage = un homme + une femme

Le 28 février la Suisse votera sur l'initiative populaire du Parti démocrate-chrétien (PDC) « Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage ».

Tout d’abord, cette initiative vise à supprimer les discriminations actuelles qui frappent les couples mariés par rapport aux couples concubins, non seulement en matière d’impôts, mais aussi dans le domaine de la prévoyance vieillesse.

En effet, les couples mariés paient plus d’impôts que les concubins.

Autre injustice : les couples mariés touchent 150% de leur AVS à l’âge de la retraite alors que les concubins touchent 200%. Ceci pour une assurance à laquelle tout le monde cotise selon les mêmes barèmes ! Cette situation absurde pousse des couples de retraités à divorcer artificiellement simplement pour pouvoir vivre décemment. C’est une honte !

Cette situation a été dénoncée depuis 1984 par le Tribunal fédéral, mais les chambres fédérales ont été incapables de trouver une solution en 30 ans. C’est pour cela que le PDC a décidé de passer la vitesse supérieure et propose d’inscrire le principe de l’égalité de traitement dans la Constitution. Seulement à ce prix, les partis se saisiront du problème et chercheront une solution raisonnable pour tous les couples mariés ou partenariats enregistrés dans le pays.

Le texte de l'initiative contient également une définition du mariage en tant qu’ « union durable et réglementée par la loi d’un homme et d’une femme ». La vérité de cette définition est immédiatement évidente. Pourtant elle fait hurler le lobby-gay et les forces politiques de gauche. Mais le pire, c'est que même certains délégués du PDC critiquent ouvertement la définition du mariage.

Demandons donc fermement à la direction du PDC, et notamment à son président Christoph Darbellay, de prendre clairement position pour le mariage et la famille naturelle et d'agir réellement en tant que "parti de la famille", nom que le PDC aime se donner. Nous exigeons du PDC la mobilisation unanime et totale de tous les moyens disponibles en vue du vote du 28 février 2016.

La définition du mariage proposé par l’initiative correspond, comme le PDC ne cesse de le répéter, à la conception légale actuelle du mariage en Suisse ainsi qu’à la Convention européenne des Droits de l’homme (CEDH, Art. 12). En même temps la définition reflète tout simplement la nature des choses et le bon sens, c’est pourquoi jusqu’à présent il n’était pas nécessaire de définir le mariage dans la constitution. Mais ces dernières années, sous la pression immense du lobby-gay international soutenu par l’ONU et l’EU, plusieurs pays occidentaux ont créé des lois ouvrant le « mariage » aux couples de même sexe. Comme le montre l’initiative parlementaire en cours « Mariage civil pour tous » la Suisse n’est pas exempte de cette évolution dangereuse. Il est donc évident que les adversaires du mariage naturel interpréteront un éventuel « non » à l’initiative PDC comme une invitation à l’assaut général au mariage. En même temps un « oui » pourrait renforcer le mariage en tant qu’union exclusive entre un homme et une femme et bannir, du moins pour le moment, les idées destructrices sur ce qu’est le mariage.

Si le PDC défend le mariage naturel, cela n’est en rien une discrimination d’autres couples, comme le leur reproche le lobby homosexuel. Si le mariage entre homme et femme bénéficie d’un statut particulier dans la législation, c’est parce que le mariage est le fondement irremplaçable de la famille et de la société :

  • Presque 80 % des enfants en Suisse sont nés dans un mariage. Les couples de personnes de même sexe par contre ne peuvent pas avoir d’enfants et ne peuvent donc pas garantir l’avenir de notre société.
  • Comme chaque enfant a besoin d’un père et d’une mère pour trouver et développer sa propre identité, il n'est pas non plus justifiable d’ouvrir le droit à l’adoption aux couples de même sexe, comme une révision du droit de l'adoption en cours le prévoit. De multiples recherches montrent que les enfants grandissant chez des couples homosexuels sont défavorisés par rapport aux enfants vivant chez leurs parents biologiques.

Il n’est donc pas discriminatoire de refuser aux couples de même sexe le droit de se marier. Le PDC est alors sur la bonne voie en s’engageant pour un statut privilégié du mariage naturel.

Demandons à Monsieur Christophe Darbellay, président du PDC, de mobiliser toutes les forces pour un « oui » le 28 février 2016.

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
En signant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de CitizenGO et vous acceptez de recevoir des e-mails occasionnels concernant nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Soutenons le référendum suisse en faveur de la famille naturelle

Cher Monsieur Darbellay

Avec le vote du 28 février 2016 relatif à l’initiative « pour le couple et la famille – non à la pénalisation du mariage », le PDC a une chance unique de se positionner en tant que « parti de la famille ». Nous le savons tous : Le premier objectif de l’initiative « Pour l’égalité fiscale du mariage » est de supprimer les discriminations fiscales actuelles qui frappent les couples mariés par rapport aux couples concubins, objectif qui est en principe salué par tous les partis. La raison pour laquelle l’initiative du PDC est tellement controversée est la définition du mariage comme « union durable et réglementée par la loi d’un homme et d’une femme » Le vote du 28 février entrera dans l’histoire avant tout comme un moment décisif de la politique familiale en Suisse.

Les adversaires du mariage naturel ne vous laissent pas le temps de décaler le combat pour le mariage à demain. C’est aujourd’hui que le PDC doit agir et montrer, s’il est vraiment le « parti de la famille ». Le mariage est l’union durable entre un homme et une femme. Ce n’est pas le résultat d’une décision parlementaire. Cela a toujours été comme cela et ne changera jamais !

Une grande opportunité s’offre maintenant au PDC de s’engager explicitement et plus que tous les autres partis en Suisse pour ce seul fondement du vivre ensemble qu’est le mariage. Le PDC pourra prouver devant tout le monde qu’il porte à juste titre le nom de « parti de la famille ».

Nous comptons sur votre parti !

Salutations,
[Votre Nom]

Mariage = un homme + une femme

Signez cette pétition maintenant!

020.000
  13.763
 
13.763 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 20.000 signatures.