L'idéologie du genre n'a pas sa place aux Jeux Olympiques

No gender ideology at the Olympics: Men should not compete against women

 

L'idéologie du genre n'a pas sa place aux Jeux Olympiques

050.000
  38.927
 
38.927 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 50.000 signatures.

L'idéologie du genre n'a pas sa place aux Jeux Olympiques

Il y a plus d'un an, nous nous étions alarmés face à l’impact direct de l'idéologie du genre dans le sport.

Mais puisque chacun peut désormais décider librement s’il est un homme ou une femme [et que cela n’a rien à voir avec son identité sexuelle], il était inévitable que ce que je vais vous décrire plus bas arrive un  jour ou l’autre…

La Néo-Zélandaise Laurel Hubbard, qui était un homme il y a encore quatre ans, a terminé deuxième des championnats du monde d'haltérophilie féminins. Laurel Hubbard concourrait contre des hommes avant son changement de genre. Elle a pu, cette fois-ci, participer à la compétition féminine parce qu'elle remplissait tous les critères définis par le Comité international olympique.

En effet, les règles du Comité International Olympique permettent à un homme de concourir dans une compétition féminine si son niveau de testostérone pour les 12 derniers mois ne dépasse pas 10 nanomoles par litre.

Et c’est « grâce » à cette directive qu’un citoyen néo-zélandais a remporté la médaille d'argent au championnat du monde d'haltérophilie, il y a quelques semaines, dans la catégorie des femmes de poids de +90 kg…

Laurel estime qu'il n'y a pas de «différence fondamentale» entre elle et ses adversaires, mais beaucoup ne sont pas de cet avis.

Cette décision a d’ailleurs fait grincer des dents chez ses adversaires, et certains ont publiquement exprimé leur mécontentement : «Nous ne sommes pas d'accord avec ça», a déclaré une athlète dans des propos rapportés par le site d'actualité néo-zélandais NewsHub, estimant que la compétition n'était pas juste face à quelqu'un «qui a été un homme pendant si longtemps, qui a des hormones différentes, des sentiments différents, une musculature différente».

Mais évidemment, il est difficile de protester car le qualificatif « transphobe » vous tombe dessus à vitesse quand V…

Et puisque les Jeux olympiques d'hiver approchent, je vous invite à signer cette pétition contre l'idéologie du genre dans le sport, pétition adressée aux membres du Comité International Olympique.

http://www.journaldemontreal.com/2017/12/06/une-halterophile-transgenre-...

https://www.ouest-france.fr/jeux-olympiques/les-athletes-transgenres-ont-ils-un-avantage-sur-leurs-adversaires-4402468

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
En signant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de CitizenGO et vous acceptez de recevoir des e-mails occasionnels concernant nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Mesdames et Messieurs les représentant du Comité Olympique

C’est avec beaucoup de respect pour les personnes ayant des problèmes d'identité de genre que nous demandons aux membres du Comité Olympique de veiller à ce que les règles du sport respectent les différences naturelles entre les femmes et les hommes.

Votre règle actuelle, qui permet à un homme de rivaliser avec une femme si son niveau de testostérone n'a pas dépassé 10 nanomoles par litre au cours des 12 derniers mois, conduit évidemment à l'application de l'idéologie du genre dans le sport.

Car si les niveaux de testostérone diffèrent entre les hommes et les femmes, la structure de l’ADN aussi. L'ADN d'un homme restera toujours celui d'un homme et l'ADN d'une femme restera toujours celui d'une femme, avec pour conséquence des différences de masse musculaire, de structure osseuse, etc.

Dire le contraire est un mensonge, et à l'avenir, tout résultat découlant de cette règle erronée sera probablement suspect aux yeux de tous.

Je vous demande, par conséquent, de changer vos règles afin de ne pas fausser l’équité dans le sport.

Salutations,
[Votre Nom]

L'idéologie du genre n'a pas sa place aux Jeux Olympiques

Signez cette pétition maintenant!

050.000
  38.927
 
38.927 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 50.000 signatures.