Appelons les députés

Sauvons les enfants à naître

 

Appelons les députés

0500
  494
 
494 people have signed. Help us reach 500 signatures.

Appelons les députés

Le 8 octobre 2020, lors du vote de la proposition de loi Gaillot visant également à étendre l’avortement à 14 semaines, seulement un tiers des députés LR étaient présents dans l’hémicycle. Ce même jour, 2 députés LR avaient même voté pour l’extension de l’avortement, 2 se sont abstenus et 31 ont voté contre.

86 députés seulement se sont prononcés pour l’adoption de la proposition de loi.

Ce vote est décisif, car si l’Assemblée nationale n’adopte pas cette proposition de loi, il est fort probable que cela marque un arrêt franc à cette tentative d’étendre l’avortement, car on peut penser que le Sénat s’y opposera (comme il l’a déjà fait il y a près d’un an.

Alors que le Parlement s’est déjà exprimé sur ce texte et que le Sénat s’est opposé à cette proposition de loi, il faut accentuer la pression sur les députés pour qu’ils défendent la démocratie et s’opposent à la proposition de loi visant à étendre l’avortement.

Nous souhaitons passer à une nouvelle étape : inonder l’Assemblée nationale d’appels téléphoniques afin de nous faire entendre.

Voici le numéro de téléphone de l’Assemblée nationale

01 40 63 60 00


Vous allez tomber sur le standard téléphonique de l’Assemblée nationale.

Il suffit de préciser que vous souhaitez être mis en relation avec le bureau de Monsieur/Madame le député.

Vous pouvez dire le message de votre choix, mais également vous inspirer d’un de nos messages types.

Le groupe LREM a déposé une proposition de loi visant à étendre l’Assemblée nationale à 14 semaines.

Comme le précise le Professeur Israël Nisand « passer de douze à quatorze semaines de grossesse est un changement d’une tout autre ampleur que celui réalisé à l’époque. Cela signifie très concrètement des actes beaucoup plus durs à réaliser ». La tête du fœtus est ossifiée et il faut l’écraser. Le geste lui-même est donc terrible pour celui qui le fait et pour la patiente. Au sein du Collège, j’ai soumis quatre fois au vote cette mesure d’allongement des délais de deux semaines, et elle a chaque fois été refusée à 100 % des votants. Dans le pays, il n’y a sans doute qu’une dizaine de médecins qui pensent le contraire. Il s’agit de militants qui ne sont absolument pas représentatifs. »

Je vous demande en tant que député, de penser à l’intérêt de l’enfant en vous opposant à cette proposition de loi. 

Voici une liste des députés LR à appeler : 

Damien Abad, président du groupe

Julien Aubert, Vaucluse

Mme Édith Audibert, Var

Mme Valérie Bazin-Malgras, Aube

M. Philippe Benassaya, Affaires étrangères, Yvelines

Mme Émilie Bonnivard, Savoie

M. Jean-Yves Bony, Cantal

M. Ian Boucard, Territoire de Belfort

M. Jean-Claude Bouchet, Vaucluse

Mme Sylvie Bouchet Bellecourt, Seine et Marne

M. Bernard Bouley, Essonne

Mme Marine Brenier, Alpes-Maritimes

M. Bernard Brochand, Alpes-Maritimes

M. Fabrice Brun, Ardèche

M. Gilles Carrez, Val-de-Marne

M. Jacques Cattin, Haut-Rhin

M. Gérard Cherpion, Vosges

M. Dino Cinieri, Loire

M. Éric Ciotti, Alpes-Maritime

Mme Marie-Christine Dalloz, Jura

M. Bernard Deflesselles, Bouches-du-Rhône

M. Rémi Delatte, Côte d’Or

M. Vincent Descoeur, Cantal

M. Éric Diard, Bouches-du-Rhône

M. Julien Dive, Aisne

M. Jean-Pierre Door, Loiret

Mme Virginie Duby-Muller, Haute-Savoie

M. Pierre-Henri Dumont, Pas de Calais

M. Jean-Jacques Ferrara, Corse du sud

M. Jean-Jacques Gaultier, Vosges

M. Yves Hemedinger, Haut-Rhin

M. Michel Herbillon, Val de Marne

M. Christian Jacob, Seine et Marne

M. Guillaume Larrivé Yonne

M. David Lorion, Réunion

M. Emmanuel Maquet, Somme

M. Gérard Menuel, Aube

Mme Frédérique Meunier, Corrèze

M. Jean-François Parigi, Seine et Marne

M. Éric Pauget, Alpes Maritime

Mme Bérengère Poletti, Ardennes

Mme Nathalie Porte, Calvados

M. Aurélien Pradié, Lot

M. Didier Quentin, Charente-Maritime

M. Julien Ravier, Bouches-du-Rhône

M. Robin Reda, Essonne

M. Jean-Luc Reitzer, Haut-Rhin

M. Bernard Reynès, Bouches-du-Rhône

M. Vincent Rolland, Savoie

M. Martial Saddier, Haute-Savoie

M. Antoine Savignat, Val-d’Oise

M. Jean-Marie Sermier, Jura

Mme Michèle Tabarot, Alpes Maritime s

M. Guy Teissier, Bouches du Rhône

M. Robert Therry, Pas de Calais

M. Jean-Louis Thiériot, Seine et Marne

Mme Laurence Trastour-Isnart, Alpes Maritime

M. Michel Vialay, Yvelines

M. Stéphane Viry, Vosges

M. Éric Woerth, Oise

+ Letter to:

Sign this petition now!

 
Please enter your email
Please enter your first name
Please enter your last name
Add a personal message to the email
Please enter your country
Please enter your zip code
Please select an option:

NOn à l'extension de l'avortement

Voici le numéro de téléphone de l’Assemblée nationale

01 40 63 60 00

Vous allez tomber sur le standard téléphonique de l’Assemblée nationale.

Il suffit de préciser que vous souhaitez être mis en relation avec le bureau de Monsieur/Madame le député XXXX  

Votre mobilisation est nécessaire. 2 députés  LR avaient même voté pour l’extension de l’avortement, 2 se sont abstenus et 31 ont voté contre.

Si vous connaissez le député de votre département, appelez-le, sinon choisissez un député de cette liste afin de dire à son cabinet l’importance de voter contre ce projet de loi. 

Nous avons dressé une liste des députés LR qui n’ont pas pris part au vote ou se sont abstenus en première lecture.

Alors que le gouvernement est de plus en plus mal à l’aise pour défendre ce texte, il faut aller de l’avant et pousser les députés LR à s’opposer à ce texte ! 

[Your Name]

Appelons les députés

Sign this petition now!

0500
  494
 
494 people have signed. Help us reach 500 signatures.