Défendre la vie, la famille et la liberté en France et à travers le monde

CitizenGO est composé de 18.529.710 citoyens actifs qui empêchent les organisations radicales d'imposer leur agenda à la société

les sujets

Défendre la vie, la famille et la liberté en France et à travers le monde

victoire
Annulons cet atelier de dragqueen pour enfants à Mérignac

La MJC-CLAL, le centre culturel et pour la jeunesse de Mérignac, a décidé d'inclure un atelier de drag-queen animé par le centre LGBTI+ de Bordeaux, Le Girofard. L'atelier cible les enfants âgés de 11 à 15 ans, leur apprend à devenir des personnages  drag-queen, à réfléchir sur les stéréotypes de genre et même à marcher en talons hauts, y compris les garçons. Le maire socialiste de Mérignac semble indifférent, mais les parents comme nous sont furieux.

Nous devons agir vite. Le cours de 3 jours commence le 28 février et de nombreux enfants sont déjà inscrits à ce cours ! Nous devons les sauver et empêcher d’autres inscriptions 

Cet atelier dragqueen est une idée terrible et cela pour plusieurs raisons.

Il s’agit d’une Indécence flagrante. Faire marcher nos jeunes enfants sur des talons de 15 cm est scandaleux ! Ils sont vulnérables et n'ont pas besoin d'être exposés à cette Idéologie nauséabonde. Ces militants LGBT ne se soucient que de transformer nos enfants en futurs activistes pour leur cause.

Cet atelier pousse nos enfants vers l'hypersexualisation précoce, transformant leur innocence en spectacles chargés de sexualité. C'est rien de moins que de la maltraitance pour satisfaire les délires et lubies d’une minorité de militants

L’impact psychologique n’est pas à négliger. L'Association américaine de psychologie met en garde contre l'exposition des enfants à des concepts matures comme ceux-ci, qui entraîne de la confusion et des dommages psychologiques durables. Est-ce le prix que nous voulons que nos enfants paient ?

Rejoignez-nous en signant la pétition pour demander à Alain Anziani, maire de Merignac, d'exiger l'annulation immédiate de l'atelier de drag-queen pour les adolescents, organisé par la MJC CLAL à Mérignac. Les parents sont préoccupés et déconcertés !


Stop aux spectacles obscènes à Lyon : Protégeons nos enfants maintenant

Imaginez votre enfant assistant à un « événement culturel » et se retrouve exposé à des scènes pornographiques.

C'est la réalité à laquelle sont confrontées les familles à Lyon, en France, en ce moment. La ville de Lyon s'apprête à voter une série de subventions culturelles, dont l'une pourrait être accordée à un « groupe d'artistes » éco-sexuels et éco-féministes de Lundy Grandpré.

Leurs performances, visibles sur leur compte Instagram, montrent un homme nu se déplaçant dans un jardin avec un jouet sexuel, avec des enfants dans le public. « Devenir Larve », présente par exemple un homme se déplaçant nu dans un jardin, où est installé un sextoy

Cette question est cruciale, car elle concerne la sécurité et le bien-être de nos enfants. Nous devons agir d'urgence pour les protéger de cette idéologie perverse.

Exigez que la ville de Lyon retire la subvention de 1500 € pour ce groupe d' "artistes" visant à pervertir nos enfants.

Le site de Lundy Grandpré vend également des thés aux "vertus explosives" et aux noms évocateurs, montrant leur intention  « Tsunamiiii », « L’Antidouleur », « Yoga et je t’aime », « La Queen », ou encore « La MusculaFion»

Références :

  1. Article de Lyon Mag
  2. Compte Instagram de Lundy Grandpré
  3. Twitter de Pierre Oliver 
  4. https://twitter.com/F_Desouche/status/1668563119180742657?t=ByVYHIx79u9LDIl9DQKVWw&s=35 

Protégeons l'église Saint-Pierre-aux-Nonnains à Metz

Nous avons besoin de vous aujourd'hui pour protéger l'église historique Saint-Pierre-aux-Nonnains à Metz et défendre le respect de nos églises. Le chanteur Drag-queen Bilal Hassani est programmé pour se produire dans cette église du IVe siècle le mercredi 5 avril, en pleine Semaine Sainte. C'est une provocation inacceptable, et nous devons agir rapidement.

Imaginez un instant si une situation similaire se produisait dans une mosquée pendant le Ramadan ou dans une synagogue avant Pessah. Ce serait impensable ! Le respect et la dignité des lieux de culte doivent être préservés, quelle que soit la religion concernée.

Nous vous demandons de vous mobiliser pour faire entendre votre voix. 

Car il ne s'agit pas d'un simple concert de musique classique dans une église, mais d'une égérie de l'idéologie LGBT. 

C'est une provocation pure et simple...

L'église historique Saint-Pierre-aux-Nonnains, située à Metz, est un édifice emblématique et précieux pour le christianisme. Construite au IVe siècle, elle est considérée comme l'une des plus anciennes églises de France et d'Europe. 

Aujourd'hui, nous devrions accepter que des chanteurs faisant la promotion de l'idéologie LGBT accepte de se produire dans cette Eglise. 

Sûrement pas, nous ne lèverons ! 

Le temps presse, et chaque signature compte. Partagez cette pétition avec vos proches, vos amis et vos réseaux sociaux pour amplifier notre message et inciter un maximum de personnes à s'impliquer.



Défendons la liberté d'expression en Europe

La liberté d’expression en Europe est en grand danger !

Le 9 décembre 2021, la Commission européenne a proposé d’étendre la liste des crimes de l’UE, aux discours et crimes haineux.

Si cette proposition est acceptée, votre voix pro-vie et pro-famille disparaitra dans toute l’UE, y compris en France. Désolé, mais je dois vous avertir du danger à venir : votre droit à la liberté d’expression sera violé par l’État, des associations…

C’est une tactique de la gauche radicale pour censurer toute dissidence à leur programme dans le monde. En modifiant la définition de la liberté d’expression, ils porteront un coup à notre liberté de défendre nos opinions et nos croyances… Nous sommes sur le point d’être débranchés !

Les débats sont toujours en cours, mais le vote arrive inexorablement. La prochaine réunion du Conseil « Justice et affaires intérieures » se tiendra à Luxembourg les 9 et 10 juin 2022. Nous prévoyons de persuader certains délégués des États membres de l’UE de voter contre les nouvelles lois sur les discours de haine et de les faire dérailler… Mais, j'ai besoin de votre aide MAINTENANT !

Si la liberté d’expression est supprimée, le système de gouvernement se transforme en tyrannie totalitaire.

Nous voyons de plus en plus comment les lois sur les discours de haine peuvent être utilisées à mauvais escient pour persécuter les personnes ayant des opinions différentes. L’administration Biden aux États-Unis a annoncé son intention de créer un conseil de gouvernance de la désinformation (DGB) pour qualifier de désinformation les informations qui ne lui plaisent pas. Le procureur finlandais pro-gender a persécuté la politicienne chrétienne Päivi Räsänen pour ses vues bibliques sur le mariage, la famille et la sexualité.

Les exemples sont innombrables en France de censure. Pire encore, nous sommes nombreux à nous restreindre par peur de « choquer » les médias, d'être ostracisé au travail ou de finir au tribunal. Islam, LGBT… Ils sont des coupeurs de langue nous empêchant de dire la vérité.

Nous devons l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard !

La nouvelle loi sur les discours de haine proposée par la Commission pour être ajoutées à l’article 83 (1) du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) est formulée de manière très vague ; et pourrait être arbitrairement utilisée à mauvais escient par certains groupes puissants tels que les politiques, juges et activistes pro-avortement et pro-LGBT.

Un autre problème est que nous ne disposons pas de définition claire de ce que sont les discours et les crimes haineux.

La gauche radicale veut avoir les mains libres pour vous faire taire et censurer les voix pro-vie et pro-famille !

Nous mobilisons des milliers de citoyens à travers le monde pour empêcher la gauche radicale de l’UE de vous convertir en criminel… Mais nous devons faire vite pour convaincre les délégués puisque la séance de vote est prévue les 9 et 10 juin.

La situation est difficile, mais nous avons de l’espoir.

Pour l’introduction des nouvelles lois sur les discours de haine, les délégués du Conseil « Justice et affaires intérieures » à Luxembourg doivent voter à l’unanimité.

Cela signifie que si nous parvenons à persuader certains délégués des États membres de l’UE de voter contre la nouvelle loi sur les discours haineux, nous pouvons gagner et défendre notre liberté d’expression.

Cependant, si nous échouons, il pourrait très facilement et rapidement arriver que nous soyons confrontés à des procès judiciaires pour nos opinions pro-vie, pro-famille et pro-chrétiennes présentées en public. Alors, l’Europe libre sera un souvenir lointain.

J’espère que ce n’est pas ce que vous et moi voulons. Agissons MAINTENANT pour l’éviter.

Par conséquent, nous devons nous exprimer et défendre la liberté d’expression avant qu’il ne soit trop tard !

Signez notre pétition et défendez la liberté d’expression en Europe !

Non à la taxe pour la reconstruction de Notre-Dame

Le 15 avril 2019, un tragique incendie ravageait une partie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Depuis, plus de 900 millions d’euros de dons ont été reçus pour la rénovation du monument. CitizenGO a été en première ligne pour se battre pour la reconstruction à l’identique de la cathédrale de Notre-Dame.

Après les plans de l’archevêché pour rénover — ou plutôt dénaturer — l’intérieur de Notre-Dame, c’est au tour de la Mairie de Paris d’affirmer une nouvelle fois sa christianophobie et demande à l’établissement public en charge de la reconstruction de Notre-Dame de payer une taxe de plus de 3 millions d’euros par an pour occupation du domaine public.

Depuis une dizaine de jours, la maire de Paris est au cœur d’une polémique autour du financement de la restauration de la cathédrale. De nombreux français, croyants ou non-croyants sont choqués par la décision de la mairie de Paris, il en est de même pour la classe politique.

Alors qu’Anne Hidalgo est en chute libre dans les sondages pour l’élection présidentielle, elle pense que miser sur l’anticléricalisme primaire lui permettra de mobiliser des électeurs de gauche.

Le nœud du problème s’appelle « redevance pour occupation du domaine public ». Ainsi, comme pour les terrasses des cafés et des restaurants, la ville est en droit de réclamer une taxe pour l’occupation de l’espace public. Bien entendu, Madame 3 % a envoyé un courrier administratif au général Georgelin, en charge de l’établissement public pour la reconstruction de Notre-Dame. Ce dernier a écrit une lettre afin de demander une « exemption » de taxe pour un chantier d’exception.

Or, il est important de préciser que la restauration de Notre-Dame est intégralement financée par des dons privés ! Ainsi l’argent des donateurs — car il y a de nombreux petits donateurs ou de petites communes qui ont réalisé un don — servirait à renflouer les finances publiques de la ville surendettée de Paris. Que dire aux donateurs étrangers qui ont également effectué un don pour restaurer et restaurer uniquement Notre-Dame ?

Plusieurs grands donateurs ont annoncé qu’ils s’apprêtaient à retirer leurs dons si la mairie de Paris ne reculait pas devant ce qui n’est rien d’autre que du racket.  

Non à la vente de l'Eglise de la Madeleine

Il est nécessaire de se mobiliser pour sauver une nouvelle fois une église qui va être achetée rapidement par un homme d’affaires et « star de l’audiovisuel ».

L’entrepreneur Julien Cohen, qui intervient dans l’émission de Sophie Davant « Affaire conclue » sur France 2, souhaite ouvrir sa 3e Maison des brocanteurs dans l’église de la Madeleine, à Châteaudun.

La mairie de Châteaudun est partante pour que l’entrepreneur achète cette église, sûrement car il faut vivre avec son temps et que l’église ne serait plus très utile.

Or cette église est toujours affectée au culte.

Par ailleurs, L’église de la Madeleine est depuis le 25 juillet 1922 classée monument historique. L’église de la Madeleine est une ancienne église de l’abbaye de la Madeleine, construite aux XIIe, XIIIe et XVe siècles.

Yannick Coat, prêtre de la Paroisse Saint-Aventin-en-Dunois semble étonné de ce projet d’acquisition de l’église de la Madeleine, en précisant qu’il n’était pas au courant de ce projet et précise n’avoir rencontré, ni cet homme d’affaires, ni le maire de la ville.

victoires

Annulons cet atelier de dragqueen pour enfants à Mérignac

La MJC-CLAL, le centre culturel et pour la jeunesse de Mérignac, a décidé d'inclure un atelier de drag-queen animé par le centre LGBTI+ de Bordeaux, Le Girofard. L'atelier cible les enfants âgés de 11 à 15 ans, leur apprend à devenir des personnages  drag-queen, à réfléchir sur les stéréotypes de genre et même à marcher en talons hauts, y compris les garçons. Le maire socialiste de Mérignac semble indifférent, mais les parents comme nous sont furieux.

Nous devons agir vite. Le cours de 3 jours commence le 28 février et de nombreux enfants sont déjà inscrits à ce cours ! Nous devons les sauver et empêcher d’autres inscriptions 

Cet atelier dragqueen est une idée terrible et cela pour plusieurs raisons.

Il s’agit d’une Indécence flagrante. Faire marcher nos jeunes enfants sur des talons de 15 cm est scandaleux ! Ils sont vulnérables et n'ont pas besoin d'être exposés à cette Idéologie nauséabonde. Ces militants LGBT ne se soucient que de transformer nos enfants en futurs activistes pour leur cause.

Cet atelier pousse nos enfants vers l'hypersexualisation précoce, transformant leur innocence en spectacles chargés de sexualité. C'est rien de moins que de la maltraitance pour satisfaire les délires et lubies d’une minorité de militants

L’impact psychologique n’est pas à négliger. L'Association américaine de psychologie met en garde contre l'exposition des enfants à des concepts matures comme ceux-ci, qui entraîne de la confusion et des dommages psychologiques durables. Est-ce le prix que nous voulons que nos enfants paient ?

Rejoignez-nous en signant la pétition pour demander à Alain Anziani, maire de Merignac, d'exiger l'annulation immédiate de l'atelier de drag-queen pour les adolescents, organisé par la MJC CLAL à Mérignac. Les parents sont préoccupés et déconcertés !


Stop aux spectacles obscènes à Lyon : Protégeons nos enfants maintenant

Imaginez votre enfant assistant à un « événement culturel » et se retrouve exposé à des scènes pornographiques.

C'est la réalité à laquelle sont confrontées les familles à Lyon, en France, en ce moment. La ville de Lyon s'apprête à voter une série de subventions culturelles, dont l'une pourrait être accordée à un « groupe d'artistes » éco-sexuels et éco-féministes de Lundy Grandpré.

Leurs performances, visibles sur leur compte Instagram, montrent un homme nu se déplaçant dans un jardin avec un jouet sexuel, avec des enfants dans le public. « Devenir Larve », présente par exemple un homme se déplaçant nu dans un jardin, où est installé un sextoy

Cette question est cruciale, car elle concerne la sécurité et le bien-être de nos enfants. Nous devons agir d'urgence pour les protéger de cette idéologie perverse.

Exigez que la ville de Lyon retire la subvention de 1500 € pour ce groupe d' "artistes" visant à pervertir nos enfants.

Le site de Lundy Grandpré vend également des thés aux "vertus explosives" et aux noms évocateurs, montrant leur intention  « Tsunamiiii », « L’Antidouleur », « Yoga et je t’aime », « La Queen », ou encore « La MusculaFion»

Références :

  1. Article de Lyon Mag
  2. Compte Instagram de Lundy Grandpré
  3. Twitter de Pierre Oliver 
  4. https://twitter.com/F_Desouche/status/1668563119180742657?t=ByVYHIx79u9LDIl9DQKVWw&s=35 

Protégeons l'église Saint-Pierre-aux-Nonnains à Metz

Nous avons besoin de vous aujourd'hui pour protéger l'église historique Saint-Pierre-aux-Nonnains à Metz et défendre le respect de nos églises. Le chanteur Drag-queen Bilal Hassani est programmé pour se produire dans cette église du IVe siècle le mercredi 5 avril, en pleine Semaine Sainte. C'est une provocation inacceptable, et nous devons agir rapidement.

Imaginez un instant si une situation similaire se produisait dans une mosquée pendant le Ramadan ou dans une synagogue avant Pessah. Ce serait impensable ! Le respect et la dignité des lieux de culte doivent être préservés, quelle que soit la religion concernée.

Nous vous demandons de vous mobiliser pour faire entendre votre voix. 

Car il ne s'agit pas d'un simple concert de musique classique dans une église, mais d'une égérie de l'idéologie LGBT. 

C'est une provocation pure et simple...

L'église historique Saint-Pierre-aux-Nonnains, située à Metz, est un édifice emblématique et précieux pour le christianisme. Construite au IVe siècle, elle est considérée comme l'une des plus anciennes églises de France et d'Europe. 

Aujourd'hui, nous devrions accepter que des chanteurs faisant la promotion de l'idéologie LGBT accepte de se produire dans cette Eglise. 

Sûrement pas, nous ne lèverons ! 

Le temps presse, et chaque signature compte. Partagez cette pétition avec vos proches, vos amis et vos réseaux sociaux pour amplifier notre message et inciter un maximum de personnes à s'impliquer.



Défendons la liberté d'expression en Europe

La liberté d’expression en Europe est en grand danger !

Le 9 décembre 2021, la Commission européenne a proposé d’étendre la liste des crimes de l’UE, aux discours et crimes haineux.

Si cette proposition est acceptée, votre voix pro-vie et pro-famille disparaitra dans toute l’UE, y compris en France. Désolé, mais je dois vous avertir du danger à venir : votre droit à la liberté d’expression sera violé par l’État, des associations…

C’est une tactique de la gauche radicale pour censurer toute dissidence à leur programme dans le monde. En modifiant la définition de la liberté d’expression, ils porteront un coup à notre liberté de défendre nos opinions et nos croyances… Nous sommes sur le point d’être débranchés !

Les débats sont toujours en cours, mais le vote arrive inexorablement. La prochaine réunion du Conseil « Justice et affaires intérieures » se tiendra à Luxembourg les 9 et 10 juin 2022. Nous prévoyons de persuader certains délégués des États membres de l’UE de voter contre les nouvelles lois sur les discours de haine et de les faire dérailler… Mais, j'ai besoin de votre aide MAINTENANT !

Si la liberté d’expression est supprimée, le système de gouvernement se transforme en tyrannie totalitaire.

Nous voyons de plus en plus comment les lois sur les discours de haine peuvent être utilisées à mauvais escient pour persécuter les personnes ayant des opinions différentes. L’administration Biden aux États-Unis a annoncé son intention de créer un conseil de gouvernance de la désinformation (DGB) pour qualifier de désinformation les informations qui ne lui plaisent pas. Le procureur finlandais pro-gender a persécuté la politicienne chrétienne Päivi Räsänen pour ses vues bibliques sur le mariage, la famille et la sexualité.

Les exemples sont innombrables en France de censure. Pire encore, nous sommes nombreux à nous restreindre par peur de « choquer » les médias, d'être ostracisé au travail ou de finir au tribunal. Islam, LGBT… Ils sont des coupeurs de langue nous empêchant de dire la vérité.

Nous devons l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard !

La nouvelle loi sur les discours de haine proposée par la Commission pour être ajoutées à l’article 83 (1) du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) est formulée de manière très vague ; et pourrait être arbitrairement utilisée à mauvais escient par certains groupes puissants tels que les politiques, juges et activistes pro-avortement et pro-LGBT.

Un autre problème est que nous ne disposons pas de définition claire de ce que sont les discours et les crimes haineux.

La gauche radicale veut avoir les mains libres pour vous faire taire et censurer les voix pro-vie et pro-famille !

Nous mobilisons des milliers de citoyens à travers le monde pour empêcher la gauche radicale de l’UE de vous convertir en criminel… Mais nous devons faire vite pour convaincre les délégués puisque la séance de vote est prévue les 9 et 10 juin.

La situation est difficile, mais nous avons de l’espoir.

Pour l’introduction des nouvelles lois sur les discours de haine, les délégués du Conseil « Justice et affaires intérieures » à Luxembourg doivent voter à l’unanimité.

Cela signifie que si nous parvenons à persuader certains délégués des États membres de l’UE de voter contre la nouvelle loi sur les discours haineux, nous pouvons gagner et défendre notre liberté d’expression.

Cependant, si nous échouons, il pourrait très facilement et rapidement arriver que nous soyons confrontés à des procès judiciaires pour nos opinions pro-vie, pro-famille et pro-chrétiennes présentées en public. Alors, l’Europe libre sera un souvenir lointain.

J’espère que ce n’est pas ce que vous et moi voulons. Agissons MAINTENANT pour l’éviter.

Par conséquent, nous devons nous exprimer et défendre la liberté d’expression avant qu’il ne soit trop tard !

Signez notre pétition et défendez la liberté d’expression en Europe !

Non à la taxe pour la reconstruction de Notre-Dame

Le 15 avril 2019, un tragique incendie ravageait une partie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Depuis, plus de 900 millions d’euros de dons ont été reçus pour la rénovation du monument. CitizenGO a été en première ligne pour se battre pour la reconstruction à l’identique de la cathédrale de Notre-Dame.

Après les plans de l’archevêché pour rénover — ou plutôt dénaturer — l’intérieur de Notre-Dame, c’est au tour de la Mairie de Paris d’affirmer une nouvelle fois sa christianophobie et demande à l’établissement public en charge de la reconstruction de Notre-Dame de payer une taxe de plus de 3 millions d’euros par an pour occupation du domaine public.

Depuis une dizaine de jours, la maire de Paris est au cœur d’une polémique autour du financement de la restauration de la cathédrale. De nombreux français, croyants ou non-croyants sont choqués par la décision de la mairie de Paris, il en est de même pour la classe politique.

Alors qu’Anne Hidalgo est en chute libre dans les sondages pour l’élection présidentielle, elle pense que miser sur l’anticléricalisme primaire lui permettra de mobiliser des électeurs de gauche.

Le nœud du problème s’appelle « redevance pour occupation du domaine public ». Ainsi, comme pour les terrasses des cafés et des restaurants, la ville est en droit de réclamer une taxe pour l’occupation de l’espace public. Bien entendu, Madame 3 % a envoyé un courrier administratif au général Georgelin, en charge de l’établissement public pour la reconstruction de Notre-Dame. Ce dernier a écrit une lettre afin de demander une « exemption » de taxe pour un chantier d’exception.

Or, il est important de préciser que la restauration de Notre-Dame est intégralement financée par des dons privés ! Ainsi l’argent des donateurs — car il y a de nombreux petits donateurs ou de petites communes qui ont réalisé un don — servirait à renflouer les finances publiques de la ville surendettée de Paris. Que dire aux donateurs étrangers qui ont également effectué un don pour restaurer et restaurer uniquement Notre-Dame ?

Plusieurs grands donateurs ont annoncé qu’ils s’apprêtaient à retirer leurs dons si la mairie de Paris ne reculait pas devant ce qui n’est rien d’autre que du racket.  

Non à la vente de l'Eglise de la Madeleine

Il est nécessaire de se mobiliser pour sauver une nouvelle fois une église qui va être achetée rapidement par un homme d’affaires et « star de l’audiovisuel ».

L’entrepreneur Julien Cohen, qui intervient dans l’émission de Sophie Davant « Affaire conclue » sur France 2, souhaite ouvrir sa 3e Maison des brocanteurs dans l’église de la Madeleine, à Châteaudun.

La mairie de Châteaudun est partante pour que l’entrepreneur achète cette église, sûrement car il faut vivre avec son temps et que l’église ne serait plus très utile.

Or cette église est toujours affectée au culte.

Par ailleurs, L’église de la Madeleine est depuis le 25 juillet 1922 classée monument historique. L’église de la Madeleine est une ancienne église de l’abbaye de la Madeleine, construite aux XIIe, XIIIe et XVe siècles.

Yannick Coat, prêtre de la Paroisse Saint-Aventin-en-Dunois semble étonné de ce projet d’acquisition de l’église de la Madeleine, en précisant qu’il n’était pas au courant de ce projet et précise n’avoir rencontré, ni cet homme d’affaires, ni le maire de la ville.

Que se passe-t-il sur CitizenGO