Non à une scène érotique regardée par des enfants !

Cher Monsieur Sven Gatz, Ministre de la Culture

 

Non à une scène érotique regardée par des enfants !

05.000
  4.034
 
4.034 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 5.000 signatures.

Non à une scène érotique regardée par des enfants !

Comité Bezorgde Ouders en Grootouders
Comité de Parents et Grands-Parents préoccupés

Le 27 septembre dernier, le NTGent lançait en avant-première la pièce très controversée « L’Agneau Mystique » (Het Lam Gods). Or, lors d’une des scènes, deux acteurs font l’amour devant une douzaine d’enfants qui par ailleurs participent à cette pièce. Le NTGent n’entend pas adapter sa présentation.

Le Nederlands Toneel Gent (NTGent ou NTG) est basé dans le Théâtre Royal Néerlandophone de la ville de Gand. Depuis mars dernier la direction artistique du NTGent est dans les mains du régisseur Suisse Milau Rau. Ce régisseur Milau Rau ne voit aucun problème dans ce spectacle.

De quoi s’agit-il : « Copulez, faites l’amour. Cela commençait déjà avec Adam et Eve dès la création du monde. Le couple de trentenaires, Storm et Fanny, est allègrement déshabillé, aussi bien live sur la scène que sur les écrans vidéo, qui montrent les douze panneaux de l’œuvre. Le duo se montre en parole et action d’amour. » Leur chorégraphie érotique juste devant le chœur d’enfants représentant le public est bel et bien choquante. De très jeunes garçons et fillettes doivent observer de tout près un homme et une femme en pleine scène érotique.

Sur le site internet le programme annonce une reconstitution de « l’Agneau Mystique », un manifeste d’art et de spiritualité », « la motivation est chrétienne et spirituelle ». Le citoyen est malicieusement attiré vers ce spectacle. La pièce est diamétralement opposée à la vraie spiritualité, où la tendresse et la sexualité appartiennent à la plus grande intimité de la vie d’un couple. Le régisseur cherche intentionnellement à dépasser les limites de ce qui est acceptable et de ce qui ne l’est pas. En réalité il s’agit purement de pornographie sous le prétexte de l’art.

Le NTGent reçoit des subsides aussi bien de la Région Flamande que de la ville de Gand. La Région Flamande octroie chaque année par son ministre libéral Sven Gatz 2 642 000 euros jusqu’en 2021.

Qu’en pense un pédopsychiatre en ces temps où de plus en plus de jeunes montrent des troubles psychiques ? Est-ce qu’il suffit d’appeler la pornographie de l’art pour quelle soit soudain acceptable et allant de soi ? Est-ce que les barrières qui sauvegardent les plus petits, les petites filles, doivent être abolies ?

Encore cette année le ministre appelait à combattre très énergiquement les comportements dépassant toutes limites dans le domaine culturel, dans le cadre de la discussion « me too ». Il était très étonné des résultats concernant l’examen qu’il avait ordonné lui-même au sujet de DuDOS.

Le Comité van Bezorgde Ouders demande au Ministre de la Culture de bien définir les conditions auxquelles on a droit à des subsides. Nous demandons de retirer les subsides au NTGent aussi longtemps que celui-ci garde ce cap douteux. Ce n’est pas la première fois que des scènes obscures sont ainsi montrées ; mais une scène érotique que de jeunes fillettes doivent ainsi observer de tout près, cela dépasse toutes bornes et entendement. Nous demandons que dorénavant une gestion préventive soit menée afin de protéger aussi bien le citoyen que ses enfants.

Si vous êtes d’accord avec cette vision des choses, nous vous demandons votre soutien et de bien vouloir signer cette pétition.

Nous vous remercions d’avance.

Signez la pétition du Comité van Bezorgde Ouders en Grootouders maintenant.

Arrêtez la scène érotique sur scène sous le regard d’enfants !

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
En signant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de CitizenGO et vous acceptez de recevoir des e-mails occasionnels concernant nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Arrêtez la scène érotique regardée par des enfants

Cher Monsieur Sven Gatz, Ministre de la Culture

Copie à Madame Annelies Storms, échevin de la Culture de la ville de Gand

Le jeudi soir 27 septembre dernier, le NTGent lançait en avant-première la pièce très controversée « L’Agneau Mystique » (Het Lam Gods). Le Comité Bezorgde Ouders (Comité des Parents préoccupés) est choqué par une scène très remarquée où deux acteurs nus font l’amour devant un petit groupe d’enfants, qui d’ailleurs participent également à la pièce de théâtre. Le NTGent refuse d’adapter sa représentation.

Faut-il tolérer une telle chose en ces temps de « me too » ? Au printemps de cette année, vous avez vous-même encore appelé à combattre très vigoureusement tout comportement dépassant les limites dans le monde de la culture. Vous vous étonniez des résultats de l’examen que vous aviez commandité par le groupe d’examen CuDOS.

Un quart des femmes qui travaillent dans le monde de la culture mentionnaient que l’année passée elles avaient dû subir des rapprochements physiques non souhaités. Pourquoi ces chiffres sont-ils si élevés dans le monde de la culture ? Il ne faut pas chercher loin. Les régisseurs cherchent intentionnellement les limites de ce qui est acceptable et s’avancent sur des terrains glissants. Il en résulte inévitablement des comportements dépassant les limites derrière les coulisses.

Dans le cas présent il s’agit ici de scènes de nus et de sexe en public en présence d’enfants ! Plus spécifiquement : des scènes érotiques exhibées à quelques mètres seulement de jeunes fillettes, à qui est demandé de regarder. Comment peut-on concilier ceci avec une lutte contre « me too » dans le monde de la culture ? Est-ce que Child Focus devra bientôt éteindre les feux ? Est-ce que le numéro d’appel 1712, que vous avez vous-même créé, devra venir en aide aux victimes ?

Le Comité Bezorgde Ouders demande une politique préventive bien claire, de manière à ce que des acteurs ne soient plus amenés à devoir jouer de telles scènes érotiques en présence d’enfants. Aussi longtemps que le NTGent ne change pas de ligne de conduite à ce sujet, nous vous demandons de bien leur retirer les subsides. Ceci n’a rien à voir avec une censure, mais concerne bien la protection d’enfants contre des intrusions sexuelles intimidantes.

Pour le bien-être de tous, nous vous en serions très reconnaissants.

Merci d’avance,

Bien cordialement, 

Salutations,
[Votre Nom]

Non à une scène érotique regardée par des enfants !

Signez cette pétition maintenant!

05.000
  4.034
 
4.034 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 5.000 signatures.