Retirez votre barbie transgenre

STOP à l'idéologie du genre

 

Retirez votre barbie transgenre

Retirez votre barbie transgenre

0200.000
  157.202
 
157.202 signé. Atteignons 200.000!

Vous n’êtes peut-être pas au courant — Mattel a décidé de lancer une Barbie transgenre.

Il s’agirait d’un hommage à Laverne Cox, une “actrice” LGBT qui a eu 50 ans le 29 mai.

La poupée fait partie d’une collection appelée « tribute » où l’on trouve également d’autres Barbies, dont une de la reine Elizabeth II.

Comparer la reine Elizabeth II avec une actrice LGBT ? C’est ridicule.

La vice-présidente exécutive de la société et directrice mondiale de Barbie, Lisa McKnight, a fièrement annoncé la décision :

« Nous sommes fiers de souligner l’importance de l’inclusion et de l’acceptation à tous les âges et de reconnaître l’impact significatif de Laverne sur la culture avec une collection honorant Barbie. »

De son côté, Laverne Cox elle-même s’est également exprimée sur la question sur Instagram :

« Maintenant il y a une poupée Barbie Laverne Cox. Ouah ! Merci à tout le monde chez @mattel pour tout l’amour que vous avez mis dans sa création. Et merci pour ce moment pour la communauté trans et lgbtq+ dans des temps vraiment difficiles, en particulier pour les enfants trans. Je suis profondément honorée et j’espère que cette poupée sera un phare d’espoir et de possibilité pour les fans de Barbie et au-delà de tous les âges. »

Laverne raconte qu’il a beaucoup souffert dans son enfance et qu’à l’âge de 11 ans, il a tenté de se suicider. Et, comme il a souffert, il veut aussi que les autres enfants connaissent la même souffrance.

Les enfants qui jouent à la poupée n’ont pas besoin de recevoir des messages qui ne les intéressent pas et qu’ils ne sont pas en âge de comprendre.

Laverne dit qu’il est préoccupé par les enfants transgenres, et les autres enfants ?

Est-ce vraiment ce que Mattel souhaite pour nos enfants ?

0200.000
  157.202
 
157.202 signé. Atteignons 200.000!

Complétez votre signature

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your email
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your country
Please enter your zip code
Merci de choisir une option:
We process your information in accordance with our Privacy Policy and Terms of Service

Non à la barbie transgenre

A l'attention de Madame Catherine Frymark et de Monsieur David Zbojniewicz, 

Je suppose que vous connaissez les dernières performances de l'action Disney sur les marchés. Outre la guerre en Ukraine et le contexte général de récession, il semble évident que les perspectives de l'entreprise de divertissement se sont assombries en raison de sa stratégie consistant à tenter d'endoctriner les jeunes avec l'agenda LGBTI.

Maintenant, vous semblez avoir l'intention de continuer sur la même voie. Et je prédis un résultat similaire prochainement. Car aucun père ne veut perturber l'innocence de nos filles si la dérive de Barbie est l'endoctrinement LGBT

Si Barbie abandonne son propre style féminin pour devenir le bras armé de l'agenda LGBTI, elle cesse tout simplement de m'intéresser.

Vous décidez : soit vous retirez du marché la Barbie transgenre, soit vous ne comptez pas sur d'innombrables familles comme clientes.

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.

[Votre Nom]

Non à la barbie transgenre

A l'attention de Madame Catherine Frymark et de Monsieur David Zbojniewicz, 

Je suppose que vous connaissez les dernières performances de l'action Disney sur les marchés. Outre la guerre en Ukraine et le contexte général de récession, il semble évident que les perspectives de l'entreprise de divertissement se sont assombries en raison de sa stratégie consistant à tenter d'endoctriner les jeunes avec l'agenda LGBTI.

Maintenant, vous semblez avoir l'intention de continuer sur la même voie. Et je prédis un résultat similaire prochainement. Car aucun père ne veut perturber l'innocence de nos filles si la dérive de Barbie est l'endoctrinement LGBT

Si Barbie abandonne son propre style féminin pour devenir le bras armé de l'agenda LGBTI, elle cesse tout simplement de m'intéresser.

Vous décidez : soit vous retirez du marché la Barbie transgenre, soit vous ne comptez pas sur d'innombrables familles comme clientes.

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.

[Votre Nom]