STOP à l'écriture inclusive

Stop à l'écriture inclusive

 

STOP à l'écriture inclusive

020.000
  11.704
 
11.704 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 20.000 signatures.

STOP à l'écriture inclusive

L’écriture inclusive progresse et menace une nouvelle fois notre langue, notre culture

Derrière la prétendue égalité et la lutte contre les discriminations, l’écriture inclusive est un nouvel outil du progressisme politique et défendu par une bonne partie de la gauche et de la droite. 

L’objectif affiché de cette écriture dite inclusive est d’utiliser des expressions dites non “sexuées, en ayant recours à la fois au féminin et au masculin, en connectant le mot par un point ou un tiret. Vous souhaitez voir un bel exemple du massacre de notre belle langue, qui se cache derrière ce charabia ?

«Le ou la Maire d'arrondissement est élu.e avec ses adjoint.e.s par le Conseil d'administration », lit-on désormais sur le site de la municipalité de Lyon.

L’Académie Française s’est prononcée contre cette horrible écriture politique en octobre 2017 

La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs. 

L’Académie Française parle même d’un péril mortel pour la langue française. 

Il s’agit d’une nouvelle offensive des féministes radicales et des partisans de l’idéologie du genre afin d’imposer une nouvelle langue, une langue politique et instrumentalisée sous couvert d’égalité ! 

Il est urgent de signer la pétition à l’attention du Premier ministre Jean Castex afin qu’il soutienne la proposition de loi d’un député de sa majorité pour demander l’interdiction de l’écriture inclusive dans le service public. 


+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your email
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your country
Please enter your zip code
Merci de choisir une option:

C'est le moment de mettre fin à l'écriture inclusive

A l’attention de Monsieur Jean Castex, 

Monsieur le premier ministre, 

En octobre 2017, l’Académie Française s’est prononcée contre l’écriture inclusive. 

La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs. 

François Jolivet, député membre de votre majorité, porte une proposition de loi visant à interdire les personnes morales en charge d’une mission de service public d’utiliser l’écriture inclusive. Cette proposition de loi est signée par de nombreux députés de l’opposition également. 

Je vous demande, Monsieur le Premier ministre, au nom du gouvernement de soutenir cette proposition de loi afin que cette loi soit adoptée et qu’elle puisse préserver la langue française et ne pas créer une nouvelle discrimination dans l’apprentissage de notre si belle langue.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de ma considération la plus distinguée.

[Votre Nom]

STOP à l'écriture inclusive

Signez cette pétition maintenant!

020.000
  11.704
 
11.704 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 20.000 signatures.