Non à la taxe pour la reconstruction de Notre-Dame

Sauvons Notre-Dame

 

Non à la taxe pour la reconstruction de Notre-Dame

Non à la taxe pour la reconstruction de Notre-Dame

020.000
  11.531
 
11.531 signé. Atteignons 20.000!

Le 15 avril 2019, un tragique incendie ravageait une partie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Depuis, plus de 900 millions d’euros de dons ont été reçus pour la rénovation du monument. CitizenGO a été en première ligne pour se battre pour la reconstruction à l’identique de la cathédrale de Notre-Dame.

Après les plans de l’archevêché pour rénover — ou plutôt dénaturer — l’intérieur de Notre-Dame, c’est au tour de la Mairie de Paris d’affirmer une nouvelle fois sa christianophobie et demande à l’établissement public en charge de la reconstruction de Notre-Dame de payer une taxe de plus de 3 millions d’euros par an pour occupation du domaine public.

Depuis une dizaine de jours, la maire de Paris est au cœur d’une polémique autour du financement de la restauration de la cathédrale. De nombreux français, croyants ou non-croyants sont choqués par la décision de la mairie de Paris, il en est de même pour la classe politique.

Alors qu’Anne Hidalgo est en chute libre dans les sondages pour l’élection présidentielle, elle pense que miser sur l’anticléricalisme primaire lui permettra de mobiliser des électeurs de gauche.

Le nœud du problème s’appelle « redevance pour occupation du domaine public ». Ainsi, comme pour les terrasses des cafés et des restaurants, la ville est en droit de réclamer une taxe pour l’occupation de l’espace public. Bien entendu, Madame 3 % a envoyé un courrier administratif au général Georgelin, en charge de l’établissement public pour la reconstruction de Notre-Dame. Ce dernier a écrit une lettre afin de demander une « exemption » de taxe pour un chantier d’exception.

Or, il est important de préciser que la restauration de Notre-Dame est intégralement financée par des dons privés ! Ainsi l’argent des donateurs — car il y a de nombreux petits donateurs ou de petites communes qui ont réalisé un don — servirait à renflouer les finances publiques de la ville surendettée de Paris. Que dire aux donateurs étrangers qui ont également effectué un don pour restaurer et restaurer uniquement Notre-Dame ?

Plusieurs grands donateurs ont annoncé qu’ils s’apprêtaient à retirer leurs dons si la mairie de Paris ne reculait pas devant ce qui n’est rien d’autre que du racket.  

020.000
  11.531
 
11.531 signé. Atteignons 20.000!

Complétez votre signature

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your email
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your country
Please enter your zip code
Merci de choisir une option:
We process your information in accordance with our Privacy Policy and Terms of Service

STOP à la taxe sur Notre-Dame

À l’attention du Maire de Paris Madame Anne Hidalgo,

Madame la Maire,

Nous sommes outrés d’apprendre que vous souhaitez mettre en place la taxe pour occupation du domaine public dans le cadre du chantier de Notre-Dame. Nous tenons à vous rappeler que cette reconstruction, suite à un tragique incendie, est financée uniquement avec des dons et que ces dons n’ont pas vocation à contribuer à améliorer la santé financière de vos comptes publics.

Je tiens à vous précise que la ville de Nantes a exonéré la cathédrale de cette taxe à l’occasion de la restauration de sa cathédrale, également victime d’un incendie.

Par ailleurs, la ville de Paris elle-même a renoncé depuis le début de la crise sanitaire à toucher les redevances dues par les restaurants et les cafés pour les “terrasses éphémères” qui “empiètent” bien davantage sur le “domaine public”. Cette grâce faite aux restaurateurs représentait un manque à gagner, pour un an seulement de 34 millions d’euros, un bénéfice net, alors que les aides de l’État ont permis au plus grand nombre d’entre eux de supporter sans encombre les fermetures administratives.

Je vous demande de renoncer à cette taxe.

Je vous prie d’agréer, Madame le Maire, l’expression de ma considération la plus distinguée.

[Votre Nom]

STOP à la taxe sur Notre-Dame

À l’attention du Maire de Paris Madame Anne Hidalgo,

Madame la Maire,

Nous sommes outrés d’apprendre que vous souhaitez mettre en place la taxe pour occupation du domaine public dans le cadre du chantier de Notre-Dame. Nous tenons à vous rappeler que cette reconstruction, suite à un tragique incendie, est financée uniquement avec des dons et que ces dons n’ont pas vocation à contribuer à améliorer la santé financière de vos comptes publics.

Je tiens à vous précise que la ville de Nantes a exonéré la cathédrale de cette taxe à l’occasion de la restauration de sa cathédrale, également victime d’un incendie.

Par ailleurs, la ville de Paris elle-même a renoncé depuis le début de la crise sanitaire à toucher les redevances dues par les restaurants et les cafés pour les “terrasses éphémères” qui “empiètent” bien davantage sur le “domaine public”. Cette grâce faite aux restaurateurs représentait un manque à gagner, pour un an seulement de 34 millions d’euros, un bénéfice net, alors que les aides de l’État ont permis au plus grand nombre d’entre eux de supporter sans encombre les fermetures administratives.

Je vous demande de renoncer à cette taxe.

Je vous prie d’agréer, Madame le Maire, l’expression de ma considération la plus distinguée.

[Votre Nom]