NON à l'extension de la loi belge sur l'avortement !

NON à l'extension de la loi belge sur l'avortement !

 

NON à l'extension de la loi belge sur l'avortement !

010.000
  5.782
 
5.782 Mensen hebben getekend. Help ons om 10.000 handtekeningen te bereiken.

NON à l'extension de la loi belge sur l'avortement !

Une nouvelle loi sur l’avortement est en préparation en Belgique.

Avortements jusqu’à 18 semaines, poursuites judiciaires possibles pour les personnes qui offrent une solution alternative aux femmes, réduction du délai de réflexion, suppression de toutes les sanctions (même après 18 semaines), etc.

Ces mesures entraîneront sans aucun doute une augmentation du nombre d’avortements.

Cette loi se réalise au détriment du droit à la vie des enfants à naître et de l’impossibilité pour les professionnels de la santé de ne pas coopérer. Leur liberté de conscience disparait donc…

Il ne s’agit donc pas de « soins de santé »…

Nous devons réagir, avant qu’il ne soit trop tard.

Pour l’instant, le vote a été reporté de quelques semaines, il est donc encore temps d’agir !

La fermeté de certains partis, ainsi que notre voix, peuvent faire la différence !

Signez cette pétition et n’oubliez pas de la partager.

Pour plus d’informations : www.caxent.be

+ Letter to:

Teken nu de petitie!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
Maak alsjeblieft een keuze:
Wij verwerken uw informatie volgens ons Privacybeleid en Gebruiksvoorwaarden.Door te tekenen aanvaard je de Gebruiksvoorwaarden en het Privacybeleid van CitizenGO en stem je ermee in af en toe e-mails te ontvangen over onze campagnes. Je kunt op elk moment uitschrijven.

NON à l'extension de la loi belge sur l'avortement !

À l’attention du Président de la chambre des représentants,

Mesdames et Messieurs les Députés,

Nous exprimons notre plus profonde inquiétude concernant l’extension de la loi sur l’avortement :

1) Non seulement ils veulent faire passer le délai de 12 à 18 semaines, mais le délai de réflexion est raccourci, toutes les sanctions (même après 18 semaines) sont abolies, la liberté des établissements de soins de santé est supprimée, et même un militant pro-vie qui chercherait à convaincre une femme enceinte, risque d’être puni comme un criminel avec trois mois de prison.

2) Cette proposition de loi va directement à l’encontre de la préoccupation des travailleurs de la santé dont la vocation est de sauver des vies, selon le serment d’Hippocrate.

3) Cette propositions de loi idéologique est violente. Il ne sert pas l’intérêt général ni l’intérêt des femmes et encore moins des enfants à naître.

4) Dans d’autres pays, tous les efforts sont réalisés afin de réduire le nombre d’avortements. Selon Eurostat, le nombre d’avortements en Belgique a augmenté de 22,18 % au cours de la période 2004-2011, alors que de nombreux pays européens ont réussi à réduire ce nombre en 2004-2014 (notamment en Europe Centrale et Orientale)

Puis-je vous demander de faire votre choix non pas en fonction d’une idéologie ou de la position de votre parti, mais en prenant en considération la vie elle-même ?

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération la plus distinguée.

[Uw Naam]

NON à l'extension de la loi belge sur l'avortement !

Teken nu de petitie!

010.000
  5.782
 
5.782 Mensen hebben getekend. Help ons om 10.000 handtekeningen te bereiken.